Le club "13&Co."- l'organisation républicaine de personnes souffrant de troubles mentaux et leurs proches.

lithuanian

english

 
         
Nouvelles



>> ...

Histoire

Le club "13 &Co." féte ses 10 ans

Le 24 mars 2003 le club "13&Co." célébra son 10 ième anniversaire. Celui-ci n'est pas spécialement grand mais comte néanmoins 70 membres, et grâce à nos activités nous sommes parmi les meilleures organisations en Lituanie.

Rappel historique
------------------------
   Le club débuta son activité dans le 13e service des hommes à l'hôpital républicain psychiatrique de Vilnius. Les patients, qui juste après avoir quitté l'hôpital, revenaient encore et encore chez nous désespérément . Une fois chez eux, les patients arrêtaient de prendre leurs médicaments, personne ne se préoccupait de leur état de santé et ils cherchaient à rentrer dans l’atmosphère sécurisante de l'hôpital. Et il ne fallait pas beaucoup d'efforts car à cette il n'y avait ni caisses maladies, ni de quotas. Ce phénomène de la "porte tournante" a été décrit il y a longtemps dans la littérature. Nous devions donc penser à trouver une solution pour que les malades n’aient plus cette envie soudaine et immédiate de revenir à l'hôpital.
   L'impulsion pour la création de ce club est venue d’un stage d’automne en 1992 à la clinique psychiatrique de Cracovie en Pologne. Là, presque chaque service hospitalier avait les clubs d’ex-patients. Ceux-ci se réunissaient chaque semaine dans la cafétéria des patients de l'hôpital, et ils étaient accompagnés d’un psychologue ou d’un stagiaire. Durant cette période,j’ai eu l’occasion de visiter tous les clubs existant. La plupart des membres étaient des femmes qui buvaient le café, fumaient et se racontaient des histoires sur leur vie. J'étais une étrangère qui s'intéressait à leurs problèmes et aussitôt je suis devenue populaire parmi eux. Je me souviens que j'ai demandé aux visiteurs du club si les visites à l'hôpital psychiatrique ne les perturbaient pas. Un patient m'a expliqué qu’être interné dans un hôpital psychiatrique est un souvenir désagréable et très douloureux, mais grâce aux personnes bienveillantes et dévouées, il fréquentait bien volontiers les réunions du club. Cela me soulagea car dans les conditions a cette période (et pour dire la vérité, aujourd'hui), il n'y avait aucune possibilité de trouver des locaux en dehors de l'hôpital.
   Le club a été fondé 3 mois après le stage. Nous avons téléphoné aux patients ayant récemment quitté l'hôpital et nous en avons invité quelques uns directement de l'hôpital. Je me rappelle que les malades étaient très étonnés et surpris. Les uns se disaient qu'il fallait venir sans savoir pourquoi, parce que plus tard, ils auraient des problèmes à l’hôpital. La femme d'un patient demandait avec suspicion pourquoi nous avions besoin de son mari. 10 ex-patients (un d'eux avec son père) et deux autres invités de l’hôpital sont venus à la première réunion. Nous étions présent avec deux infirmières, trois médecins et deux médecins en résidanat qui sont actuellement des psychiatres réputés pour enfants. On s'est réuni dans la cafétéria du personnel de l'hôpital. Jusqu'à aujourd’hui 7 membres de ces premiers visiteurs fréquentaient le club, hélas, trois d’entre eux sont décédés dont 2 médecins
Nos discussions sur la dénomination du club pris beaucoup de temps. Nous avons choisi le nom inventé par Olegas et Aleksejus - "13&Co." De cette manière le nom définissait l'endroit de réunion et la compagnie qui se réunissait là-bas. Quoique les deux auteurs du titre sont de rares visiteurs aux réunions, il est apparu que leur nom a justifié nos espoirs. Premièrement, ce nom est unique, deuxièmement, il se traduit facilement en d'autres langues étrangères. Les autres titres des organisations en Lituanie montrent que nos collègues manquent d’imagination. Le mot "Ami", "Amitié", "Amis du destin" sont populaires sans parler d'autres noms comme "Soleil", "Aurore", "Lueur", etc.
   Il faut se rappeler que les collègues professionnels (et quelques-uns jusqu'à maintenant) ne comprenaient pas à quoi servait ce travail supplémentaire, ne suffisait - il pas seulement de traiter les malades, écrire leurs dossiers médicaux, etc. La question la plus importante - pourquoi travailler bénévolement. Parfois je ne comprends pas moi-même.
   Pendant ces dernières années, les clubs ont commencé à se fonder à côté des centres de santé mentale. Ces clubs, comme le nôtre, sont fondés par des professionnels. Il existe des clubs créés par des ex-patients. A vrai dire, en Lituanie il en existe à peu près 10 , pas plus. Les clubs ne sont pas nombreux dans les institutions psychiatriques.
   Le club "13&Co." est la seule organisation en Lituanie qui a le statut républicain. C'est grâce au fait que nous sommes enregistrés au Ministère de la Justice et non à la municipalité de Vilnius. Le club a été enregistré le 5 février 1997. A vrai dire, la raison principale de enregistrement notre organisation était la possibilité d'avoir accès aux fonds et programmes de l'Etat. Cependant nous n'avons pas reçu beaucoup de support de ces fonds durant ces 6 dernières années.
   Nous pensons que nous sommes une organisation républicaine non seulement par l'endroit de l’enregistrement de nos statuts, mais aussi par notre activité. Peut-être notre statut est un peu diminué par le nom "club", mais nous ne voulons pas le changer. Parfois les gens qui nous téléphonent , nous demandent s'ils peuvent danser, faire du sport chez nous. Nous répondons qu'on peut faire beaucoup de choses, mais c'est pas l'activité sportive qui nous préoccupe le plus. Nous voulons surtout insister que nous ne sommes pas seulement un club mais une organisation républicaine qui s'occupe de problèmes des personnes souffrant de troubles mentaux. C'est pour cela que nous avons complété notre nom - l'Organisation républicaine des personnes souffrant de troubles mentaux et leurs proches. Pour égaler les organisations qui ont dans leurs noms le mot "Lituanie".
   Quels sont nos réussites principales? Nous pensons que nous pouvons être fiers d'avoir fait beaucoup de choses pour la première fois en Lituanie. Quand cette activité est continue par d'autres organisations, on oublie souvent qui en a été son initiateur.

Nous avons prêté l'attention à l'art des patients mentaux.

   Juste un mois avant la fondation du club dans le service de psychiatrie, le studio de thérapie artistique a été créé. Depuis 1993 nous organisons systématiquement des expositions de l'art. En 1995 dans la bibliothèque des sciences techniques, nous avons organisé la première exposition de l'art des personnes souffrant de troubles mentaux. L'exposition a été appelée "Dialogue des âmes". Il y a eu plus de 30 expositions en Lituanie et à l'étranger. Quelques peintres - notre orgueil - Sergejus, Gintautas, Aleksandras, "sont nés" dans notre club et maintenant pas une seule exposition ou publication ne peut se passer de leurs travaux. En 1998 nous avons été les premiers à publier le calendrier "Visions" avec les peintures des patients mentaux. En 2002 on a publié le calendrier "Réflexions", en 2003 - "Signes". Beaucoup de peintures de nos membres du club ont été publiées sur les couvertures des publications médicales. Le premier recueil de poésie des patients mentaux en Lituanie "Les moulins du vent" (1999) - est aussi une publication du club "13&Co.".

Nous avons été les premiers à publier un journal régulier.

   Nous sommes fiers de celui-ci "Les nouvelles du club 13&Co." qui est publié depuis 1998. La quantité des pages a augmenté de 8 à 36 et maintenant il peut avec mérite être appelé « magazine ». C'est la seule publication régulière de l'organisation des personnes souffrant de troubles mentaux. Nous sommes heureux qu’ un grand nombre de lecteurs de différentes parties de Lituanie l'appellent "notre journal". Une telle publication c'est la possibilité de discuter de nos problèmes, populariser l'information sur les troubles mentaux, les médicaments, les formes de réhabilitation, des organisations semblables en Lituanie et à l'étranger, aussi le moyen de publier nos créations et améliorer l'image du patient mental dans notre société.

   Nous avons été les premiers à communiquer avec des organisations identiques à l'étranger et nous joindre au mouvement international des patients mentaux.

   En 1994 avec l'aide des collègues polonais nous sommes entrés en contact avec la fondation du support à Londres "Hamlet Trust". Nous avons aussi raconté aux anglais sur l’existence d'autres organisations en Lituanie. Quoique jusqu'à maintenant nous n'avons reçu aucune aide financière, mais à partir de 1996 nos membres du club, un ou deux, participent aux conférences internationales, organisées par "Hamlet Trust"(Estonie, Roumanie, Hongrie, Pologne, Slovénie). En 1998 neuf de nos membres du club ont visité l'hôpital psychiatrique de Suwalki, en Pologne. Nous avons pris contact avec l'association des familles de malades mentaux "Nadzieja"("Espoir" en polonais). Nous avons beaucoup d'amis en Pologne (nous participons ensemble a des réunions communes , séminaires, camps des beaux arts en plein air, exhibitions). En 2000 nous avons participé à la 6e Conférence des Maisons de Clubs à Rendsburg, en Allemagne. Finalement, en 2001, nous nous sommes affiliés à GAMIAN - Europe (Global Alliance of Mental Illness Advocacy Networks), une organisation Européenne regroupant des associations de self-help dans le domaine de la santé mentale. Nous avons participé aux conférences en Malte, en Slovénie. En 2002 nous avons reçu le certificat déclarant que nous sommes membres certifiés de GAMIAN - Europe. Cette organisation encourage de différentes manières les rapports entre les usagers mentaux et les professionnels et ne reproche en rien que notre club soit dirigé par des professionnels.

   Mais le plus important est que nous nous sommes toujours efforcés et que nous faisons toujours de notre mieux pour que nos membres du club se sentent de vraies personnes responsables - sans faire attention a leur séjour hospitalier, aux troubles psychiques dont ils souffrent et des médicaments qu’ils prennent. Nous cherchons toujours le meilleur, l'unique et le plus précieux dans chaque individu pour qu’il puisse se distinguer des autres. Nous disons donc à nos membres du club "tu peux" et cela les aide à oublier leur handicap psychique, à sentir leur valeur et être égal parmi les égaux.

Danguole Survilaite
Le président du club "13&Co."
Psychiatre
L'hôpital républicain psychiatrique de Vilnius, Lituanie

 

 

Contacts: Parko 15, LT-11205, Vilnius, Lituanie, tel.:(+370)-5-267-06-13, fax: (+370)-5-267-15-03. N° du Compte bancaire:LT347300010002464311, bank: AB"Hansabankas" Rotuses skyrius, kodas 73000
E-mail: info@club13.lt